L'info régionale

Réseaux sociaux

La CR 30 alerte les nouveaux sénateurs sur les enjeux agricoles

Non au Ceta

La CR 30 alerte les nouveaux sénateurs sur les enjeux agricoles

Suite aux élections sénatoriales, la CR 30 a adressé un courrier aux nouveaux sénateurs, Denis Bouad et Laurent Burgoa, les félicitant pour leur élection et les sensibilisant à certains enjeux majeurs de l’agriculture. En effet, les sénateurs auront à légiférer sur trois sujets agricoles dans les prochains mois.

Le Ceta, un traité qui menace notre agriculture française :

Bien que le Sénat n’ait pas encore pu se prononcer à ce sujet, cet accord s’applique de manière provisoire depuis 2017. Au-delà du bilan carbone catastrophique d’un tel accord, son impact sur l’agriculture est désastreux. Il permet notamment l’importation de 85 000 tonnes de viande porcine et 65 000 tonnes de viande bovine. Pour la CR, il est urgent de demander une suspension de ce traité de libre-échange qui conduit à une concurrence déloyale, les normes de production canadiennes étant différentes (et en-deça!) des normes françaises que nos agriculteurs s’efforcent de respecter.

Mettre fin à la sur-transposition des normes européennes :

Il est urgent de réguler la concurrence au sein des marchés agricoles, notamment européens. La CR s’oppose à la sur-transposition française des normes européennes qui pèse sur la compétitivité des agriculteurs français. De même, la CR souhaite que lorsque des dérogations ou exceptions à certaines dispositions sont possibles, elles soient mises en place pour améliorer la qualité du cadre de travail des agriculteurs.

Protéger le foncier agricole :

La CR milite pour voir émerger une nouvelle loi foncière ambitieuse qui permettra de protéger efficacement les terres agricoles de l’artificialisation. Elle demande la création de Zones agricoles protégées afin de sauvegarder le foncier agricole, indispensable à notre souveraineté alimentaire.