L'info régionale

Réseaux sociaux

Saint-Louis-Sucre : la SCICA transformée en OP, la démarche de la CGB est-elle honnête ?

Saint-Louis-Sucre : la SCICA transformée en OP, la démarche de la CGB est-elle honnête ?

En période de travaux agricoles intenses, les adhérents de la Scica Roye Déshydratation ont reçu une convocation à une assemblé générale extraordinaire qui se déroulera ce 27 août 2019 à Roye. La principale résolution à adopter est le changement d’objet social de la Scica pour la transformer en Organisation de Producteurs (OP).

La moitié des apports des adhérents serait conservée dans la nouvelle structure soit près de 1,4 millions d’euros.

Pour la CR, la Scica Déshydratation ne peut pas devenir une Organisation de Producteurs (OP) sans consentement individuel de ses membres !

« Avec ce changement d’objet social de la SCICA Roye Déshydration, les membres du conseil d’administration nous obligent à devenir membre de leur nouvelle structure qui n’a plus du tout la même vocation. Vouloir prendre la main sur l’ensemble des producteurs sans un accord individuel de chaque planteur pourrait être considéré comme un abus de pouvoir des dirigeants de la SCICA» réagit Régis Dubois, Président de la Coordination Rurale des Hauts de France et adhérent lui même de la SCICA Roye Déshydration,

Depuis plusieurs années la SCICA ne fonctionne plus. Pour la CR, si la SCICA Roye Déshydration n’a plus vocation à exister, il faut donc procéder à sa suppression et rembourser l’intégralité des parts sociales à ses actionnaires.

La CR s’insurge contre la main mise d’un syndicat sur cette future OP.

La Confédération Générale des planteurs de Betteraves (CGB) de la Somme, de l’Oise  et Naples Investissement (une société d’investissement liée à la CGB nationale) sont administrateurs de la Scica Roye Déshydratation, la Coordination Rurale voit derrière cette manœuvre statutaire, une stratégie du syndicat betteravier pour conserver la main mise sur la profession.

Si cette OP obtient plus de 40 % d’accord des planteurs, l’extension des règles s’appliquera pour tous les planteurs entraînant la fin de la liberté de choix de l’industriel et encore une perte de liberté et d’indépendance pour les agriculteurs.

La CR appelle tous les adhérents de la SICA à se mobiliser pour reprendre leur avenir en main et ne pas se laisser contrôler par une minorité des membres.