Newsletter
L'info régionale
Liens utiles
Les jeunes CR

L'info régionale


Liens rapides


Réseaux sociaux

Un Préfet du Var attentif aux préoccupations des agriculteurs

Un Préfet du Var attentif aux préoccupations des agriculteurs

Le 2 février, Max Bauer, Président de la Coordination Rurale du Var (CR83) et l’Uniphor et Michel d’Espagnet, Président de la Coordination Rurale PACA ont rencontré Pierre Soubelet, le Préfet du Var. Lors de cette rencontre, la CR83 a pu alerter le Préfet sur les difficultés rencontrées par les agriculteurs varois.

 

Les inondations

Depuis 2009, les inondations se succèdent dans le Var et même si contre les éléments naturels l’homme ne peut rien, ce sont souvent les politiques menées sans concertation, qui sont la cause des problèmes. La CR83 a réclamé un assouplissement des règles de l’entretien des cours d’eau et fossés, car ils sont les premiers moyens d’évacuation des eaux lors d’inondations.

 

Lors des inondations en janvier, S. Le Foll a annoncé, une fois de plus, une mobilisation des fonds des calamités agricoles, un report des cotisations de la MSA, une souplesse auprès des banques et devait demander au ministre du budget un dégrèvement de la taxe sur le foncier non bâti pour les parcelles touchées.

Devant la complexité pour remplir les dossiers, les indemnisations minimes et l’absence d’assurance pour certains agriculteurs (assurance trop cher), un certain nombre ne peuvent pas bénéficier de ces aides, ce qui met en péril l’avenir de leur exploitation.

 

L’horticulture

La CR83 a fait part de ses inquiétudes sur l’avenir de la filière. La mise en place d’une IGP, le temps de mise en œuvre et sa faisabilité sont préoccupants. La CR83 a souligné qu’il est anormal de devoir actionner différents leviers (Conseil Régional, l’Etat, et l’Union Européenne) pour pouvoir moderniser les outils de travail.

 

En ce qui concerne le futur label « Fleurs de France », il devrait s’appuyer sur plusieurs cahiers des charges nécessitant de lourds investissements. Si cette logique devait être menée à son terme, la disparition d’un grand nombre de producteurs français est d’ores et déjà programmée. Le plus incroyable c’est qu’un tel scénario a été élaboré par des structures financées par l’ensemble des producteurs.

 

Le charançon rouge du palmier

L’engagement et la détermination de la CR83/Uniphor ont permis l’élaboration de l’arrêté ministériel du 21 juillet 2010 rendant la lutte obligatoire sur tout le territoire. Les arrêtés du 25 mars 2014 et du 24 juillet 2014 autorisent désormais les traitements encadrés sur des périodes en endothérapie à base d’émamectine benzoate sur les palmiers d’ornement avec une efficacité avérée, ce qui est une victoire pour la CR.

Suite au Copil régional, auquel la CRPACA a participé, des groupes de travail sont en cours de création. Cependant, à ce jour, aucunes dates ne sont proposées pour la réunion de ces groupes de travail. Ceux-ci doivent se réunir avant le Copil prévu fin juin 2015…

 

La flavescence dorée

La CR83 est impliquée dans la lutte contre ce fléau qui ne cesse de s’étendre sur le territoire français. Elle souhaite que les prospections soit effectuées par les vignerons eux-mêmes, encadrées par les agents de la FREDON, seule solution pour enrayer durablement le développement de cette maladie.

 

Le loup

Le Préfet a souhaité connaître notre position au sujet du loup. Pour la CR, il est urgent de changer le statut « d’espèce protégée » dans la Convention de Berne et la Directive européenne Habitats.

Le Préfet est bien conscient du problème surtout que l’avenir du pastoralisme dans le Var en dépend.

 

Une nouvelle menace : Xylella fastidiosa

Xylella fastidiosa est une bactérie pathogène classée comme organisme nuisible de quarantaine. A ce titre son introduction et sa dissémination sont interdites et la lutte contre cet organisme est obligatoire sur l’ensemble du territoire français. A côté, la sharka, le charançon rouge du palmier, la flavescence dorée et autres pathogènes semblent des problèmes ridicules. Compte tenu de la découverte de la bactérie en Italie, le risque de son introduction sur le territoire français par le biais de la circulation de végétaux potentiellement infectés ne peut être écarté.

La CR 83 a donc demandé l’arrêt de l’importation de tous les végétaux en provenance d’Italie et la mise en place des mêmes mesures de protection que celles des pays déjà touchés par cette bactérie.

 

Le Préfet a pris la mesure de la gravité des risques sur l’ensemble de nos productions (viticulture, oléiculture, maraîchage…). La CR83 remercie le Préfet pour son écoute et espère qu’il tiendra compte de ses revendications.

 



Inscription à la newsletter nationale





Adresse e-mail * :
Veuillez ressaisir votre Adresse e-mail * :
Prénom :
Nom :
Code postal * :
Ville :
Mobile :

Vous êtes agriculteur ? Quel est votre domaine d’exploitation ? :
Viticulture
Grandes Cultures
Productions Spécialisées
Lait
Viande
Fruits et Légumes

Les champs marqués d’un * sont obligatoires.