Newsletter
L'info régionale
Liens utiles
Les jeunes CR

L'info régionale


Liens rapides


Réseaux sociaux

L’UNIPHOR se mobilise pour la fleur coupée française

L’UNIPHOR se mobilise pour la fleur coupée française

L’UNIPHOR a été reçue, mardi 6 août, au Ministère de l’Agriculture afin d’évoquer les difficultés grandissantes des professionnels du secteur de la fleur française.

Concurrence déloyale et nouvelles charges pour les producteurs

Afin de minimiser les coûts énergétiques, qui ont subi une forte augmentation, certains horticulteurs ont dû retarder leur production et se trouvent en concurrence directe avec des végétaux importés qui ne connaissent aucune des contraintes fiscales, sociales et phytosanitaires imposées aux producteurs hexagonaux. Même les producteurs qui persistent à chauffer les serres, et placent ainsi leurs produits avant l’arrivée des importations, sont fragilisés.
Paradoxalement, alors même que les contraintes sur les pesticides et l’environnement augmentent, la France importe massivement des fleurs produites à coup de substances interdites sur le territoire.

Par ailleurs, les producteurs seront prochainement impactés par une avalanche de taxes et charges supplémentaires : Écotaxe, hausse de TVA, taxes sociale et culturelle des entreprises agricoles (ASCPA), taxe foncière du non bâti, etc.…

Plus de transparence des marchés

Conscient des difficultés, le Ministère assure que les mesures d’aides seront reconduites voire augmentées, mais il se montre pessimiste quant à l’obtention d’une mesure de sauvegarde de l’OMC.

L’UNIPHOR réclame l’étiquetage obligatoire pour les produits floraux, mentionnant le pays ou la région d’origine et la date de coupe. Cette mesure, non coûteuse et simple d’application, assurerait la traçabilité et la transparence du marché.

Si la proposition a été jugée, une fois de plus, intéressante elle n’est hélas pas soutenue par les structures professionnelles de la filière.



Inscription à la newsletter nationale





Adresse e-mail * :
Veuillez ressaisir votre Adresse e-mail * :
Prénom :
Nom :
Code postal * :
Ville :
Mobile :

Vous êtes agriculteur ? Quel est votre domaine d’exploitation ? :
Viticulture
Grandes Cultures
Productions Spécialisées
Lait
Viande
Fruits et Légumes

Les champs marqués d’un * sont obligatoires.