Newsletter
L'info régionale
Liens utiles
Les jeunes CR

L'info régionale


Liens rapides


Réseaux sociaux

Filière viande : les 11 mesures phares de la CR soumises aux candidats à la présidentielle

viande-ministrechauffeurFNBpleureuse

Filière viande : les 11 mesures phares de la CR soumises aux candidats à la présidentielle

Redresser la filière viande est un challenge que devront relever le futur président de la République et son ministre de l’Agriculture. La Coordination Rurale a ainsi présenté aux candidats à la présidentielle les 11 mesures phares à adopter d’urgence pour y parvenir.

Les challenges qui attendent le prochain Président…

La Coordination Rurale espère que le prochain gouvernement saura prendre la mesure de la gravité de la situation. On ne peut en effet accepter qu’un ministre de l’Agriculture se contente d’offrir des « perspectives de sortie dignes » aux agricultures dont la situation a été dégradée par des erreurs politiques
En attendant une réforme totale de la PAC, la section Viande de la CR préconise 11 mesures centrales qui permettraient au prochain gouvernement de redresser la situation laissée par l’actuel occupant de la rue de Varennes.
Ces solutions, non exhaustives, s’articulent autour de plusieurs axes : régulation économique, équilibre des filières et des territoires, soutiens spécifiques aux jeunes et aux retraités, harmonisation des normes. La Coordination Rurale attend donc qu’elles soient reprises par tous, et notamment les candidats aux élections Présidentielle et Législatives.

Cliquez ici pour consulter les 11 propositions de la Coordination Rurale pour la filière viande.

… pour redresser une filière viande laissée en mauvaise posture !

Alors que Stéphane Le Foll se félicitait, vendredi 7 avril, de son action pour l’élevage dans une interview accordée à La France Agricole, la Coordination Rurale estime que le bilan de son mandat est loin d’être positif, notamment en ce qui concerne la production bovine.
« Malgré l’ambition régulièrement affichée de sauver l’élevage français, les mesures mises en place au cours des cinq dernières années n’ont cessé de grever une production essentielle à l’équilibre économique et écologique des territoires français. La volonté de réguler le marché de la viande en anticipant l’adéquation offre-demande est restée lettre morte ; les instruments français de la PAC (passage de la PMTVA et l’ABA, convergence des aides) n’ont fait que déstabiliser la production en incitant à l’agrandissement du cheptel, tout en réduisant les montants nécessaires à la survie de nombreuses exploitations » explique Michel Manoury, responsable de la section Viande.



Inscription à la newsletter nationale





Adresse e-mail * :
Veuillez ressaisir votre Adresse e-mail * :
Prénom :
Nom :
Code postal * :
Ville :
Mobile :

Vous êtes agriculteur ? Quel est votre domaine d’exploitation ? :
Viticulture
Grandes Cultures
Productions Spécialisées
Lait
Viande
Fruits et Légumes

Les champs marqués d’un * sont obligatoires.