Newsletter
L'info régionale
Liens utiles
Les jeunes CR

L'info régionale


Liens rapides


Réseaux sociaux

Les EGA ne doivent pas occulter le rôle néfaste des coopératives

EGA

Les EGA ne doivent pas occulter le rôle néfaste des coopératives

A la veille des annonces du président de la République mettant fin à la première partie des EGA, la section viande de la CR regrette en particulier que l’accent mis sur la contractualisation dans tous les débats ait empêché d’aborder la responsabilité des coopératives dans la faible rémunération des agriculteurs. De façon plus générale, elle déplore que ce sujet n’ait été pratiquement jamais évoqué pendant les EGA.

La récente passe d’arme entre la FNSEA et M-E.Leclerc sur le seuil de revente à perte constitue un nouvel exemple de diversion opérée par le syndicalisme majoritaire pour ne pas aborder cette question fondamentale.

Pourtant, la CR tire depuis longtemps la sonnette d’alarme sur les dérives de certaines coopératives, généralement les plus grosses : répartition des marges, filialisation, concentration, autant de phénomène qui éloignent les coopératives de leur vocation première : mutualiser les moyens pour servir les agriculteurs qui les constituent.

Le secteur de la viande est particulièrement touché par l’intégration des coopératives, qui deviennent à la fois clients et fournisseurs des éleveurs. Cette prise en étau n’est pas acceptable tant que les coûts de production ne seront pas intégrés dans la rémunération des éleveurs. L’emprise de ces groupements coopératifs est d’autant plus forte que l’activité de certaines filiales n’est pas prise en compte dans le calcul des parts de marché détenues par la coopération.

En outre, la CR souhaite que les syndicats agricoles siègent de droit au sein du HCCA (Haut Conseil de la coopération agricole) afin de pouvoir mieux contrôler la concentration des appareils coopératifs et de veiller au respect de l’éthique de la coopération.

La section Viande de la CR espère que le président de la République saura lire entre les lignes des débats tronqués qui se sont déroulés depuis le mois de septembre et qu’il avancera des propositions pour rénover le vieux système coopératif français qui asservit les éleveurs, en particulier sur la prise en compte des coûts de production.



Inscription à la newsletter nationale





Adresse e-mail * :
Veuillez ressaisir votre Adresse e-mail * :
Prénom :
Nom :
Code postal * :
Ville :
Mobile :

Vous êtes agriculteur ? Quel est votre domaine d’exploitation ? :
Viticulture
Grandes Cultures
Productions Spécialisées
Lait
Viande
Fruits et Légumes

Les champs marqués d’un * sont obligatoires.