Newsletter
L'info régionale
Liens utiles
Les jeunes CR

L'info régionale


Liens rapides


Réseaux sociaux

La CR contre l’interdiction de l’urée et la sur-transposition des règles européennes

La CR contre l’interdiction de l’urée et la sur-transposition des règles européennes

Le Plan national de réduction des émissions de polluants atmosphériques (PREPA) propose l’interdiction, à partir de la campagne 2019, de l’utilisation d’urée (de manière permanente ou seulement entre février à avril) et la taxation des engrais suivant leur potentiel de volatilisation.

La Coordination Rurale a apporté sa contribution à la consultation du ministère de l’Écologie sur ce sujet et y a notamment affirmé que l’interdiction de l’urée comme engrais se traduirait par un surcoût pour les agriculteurs du poste fertilisation azotée de l’ordre de 57 % (différentiel entre le coût de l’unité fertilisante d’ammonitrate et d’urée).

La directive (EU) 2016/2284 du Parlement européen et du Conseil du 14 décembre 2016 concernant la réduction des émissions nationales de certains polluants atmosphériques encadre l’utilisation d’engrais à base d’urée. La CR demande  qu’aucune sur-transposition de cette directive européenne, avec l’interdiction d’urée, ne soit appliquée en France. Elle demande que la réduction de la volatilisation de l’ammoniac soit contrôlée par des adaptations techniques appropriées.

Déjà fortement touchés par les aléas économiques, les agriculteurs français ne peuvent supporter une nouvelle augmentation de leurs coûts de production, d’autant plus que d’autres pays producteurs et exportateurs de grains vers l’Europe, comme l’Ukraine, n’ont pas à les subir.



Inscription à la newsletter nationale





Adresse e-mail * :
Veuillez ressaisir votre Adresse e-mail * :
Prénom :
Nom :
Code postal * :
Ville :
Mobile :

Vous êtes agriculteur ? Quel est votre domaine d’exploitation ? :
Viticulture
Grandes Cultures
Productions Spécialisées
Lait
Viande
Fruits et Légumes

Les champs marqués d’un * sont obligatoires.